5 min

Quelques huiles essentielles incontournables pour un hiver serein

23 novembre 2020 |

Check-up Santé

Les huiles essentielles peuvent être de précieux alliés pour affronter l’hiver ! Très puissantes, il faut les utiliser avec parcimonie. Souvent une goutte suffit !

Les huiles essentielles sont efficaces de plusieurs façons. Votre centre olfactif est en lien avec votre centre émotionnel, ainsi juste en les inspirant vous en aurez des vertus immédiates, notamment pour un apaisement, un retour au calme.
Vous pouvez aussi les diffuser dans une pièce par nébulisation, brumisation ou via un spray. Dans ce cas, elles pourront être apaisantes et/ou assainir l’atmosphère. 10 minutes par heure suffisent pour ne pas surcharger l’atmosphère.
En cas d’encombrement de l’appareil respiratoire, l’idéal sera de faire une inhalation humide. Quelques gouttes dans un bol d’eau chaude et ensuite on respire les vapeurs doucement et profondément. Une inhalation sèche est possible aussi avec une à deux gouttes d’huile essentielle sur un mouchoir ou sur une taie d’oreiller.
N’oubliez jamais que les huiles essentielles sont des produits très puissants à ne pas utiliser sans l’avis d’un professionnel. Elles ne s’utilisent pas toutes de la même façon et sont proscrites chez la femmes enceintes et les enfants de moins de 3 ans.

Tea tree (arbre à thé) : la gorge qui gratte !
Picotement, gorge qui gratte, douleur à la déglutition…Pensez immédiatement à l’huile essentielle de tea tree. Antibactérienne à large spectre, fongicide, anti virale, immunitaire, protectrice cutanée, en cas de mal de gorge n’attendez pas : 2 gouttes dans une cuillère de miel !

Ravintsara et niaouli : les antivirales
Antibactérienne, antivirale puissante (zona, varicelle, herpes), ces deux huiles peuvent être consommées à raison d’une goutte dans du miel ou en mélange préventif hivernal : 1 à 2 gouttes dans un peu d’huile végétale en massage sur les ganglions du cou.
Le niaouli est également efficace contre les boutons de fièvre.

L’Eucalyptus radiata* est spécialement conseillée en cas de rhume, sinusite, otite et en prévention d'épidémies virales. Elle est également énergisante.
Pour déboucher le nez :
Inhalation sèche : 3 gouttes Eucalyptus radiata + 1 goutte menthe poivrée dans un mouchoir, respirez.
Inhalation humide : 2 gouttes dans un bol d’eau très chaude, positionnez-vous au-dessus avec une serviette sur la tête et respirez doucement.
* Ne pas utiliser en cas d’asthme

Menthe poivrée**, l’amie du système digestif
La menthe poivrée est indiquée en cas de mauvaise digestion, de nausée, de fatigue hépato-pancréatique, de flatulences, d’hypotension, de migraines, et de fatigue physique ou mentale.
** Pas en cas d’hypertension

Le mélange coup de froid
Fatigué ? Peur d’attraper un rhume ? Des collègues malades ? … En prévention vous pouvez avoir sur vous un petit mélange d’huiles essentielles et d’huile végétale, à vous passer dans le cou, derrière les oreilles, sur les poignets…
1 à 2 gouttes de chaque huile essentielle dans 5 ml d’huile végétale. Gardez votre flacon à portée de main !

  • Tea tree : anti-bactérienne, anti-virale, anti-fongique
  • Eucalyptus radiata : pour dégager les voies respiratoires
  • Menthe poivrée : pour tonifier et stimuler le système digestif.

Les huiles essentielles sont des produits très puissants à ne pas utiliser sans l’avis d’un professionnel. Elles sont à proscrire chez les femmes enceintes et les enfants de moins de 3 ans.

Julie Martin  

mnh mag | newsletter

Suivez toute l’actualité de la MNH !

The subscriber's email address.

En validant votre email, vous acceptez de recevoir la newsletter « MNH mag »

Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscriptions présents dans chacun de nos mails.

 

banniere-bas.pngsite mnhEspace adhérent