10 min

Plateforme d'écoute COVID-19 — Jusqu’à 500 appels/jour pendant la crise

29 octobre 2020 |

Check-up Santé

Pour aider les professionnels de santé à traverser la crise sanitaire, plusieurs lignes d’écoute psychologique se sont ouvertes. Étonnement, certaines ont été peu sollicitées.
Ce n’est pas le cas de celle proposée par la MNH et l’association Soins aux professionnels de la santé (SPS)*...

En 2016, la SPS a signé un contrat avec la société Pros-Consulte pour mettre en place une plateforme nationale d’écoute destinée à tous les professionnels de la santé qu’ils soient salariés, libéraux ou étudiants. Pour Catherine Cornibert, qui dirige les actions et la communication de SPS, cette plateforme est, à ce jour, la meilleure concernant l’écoute par des psychologues.

105 psychologues mobilisés sont tous qualifiés dans la prise en charge du stress au travail
Parce qu’elle répond à tous les critères : un accès gratuit, disponible 24h/24, 7 j/7, anonyme et confidentiel avec 100 % d’appels pris en charge directement et rapidement. L’expertise est aussi ce qui fait sa différence : les 105 psychologues mobilisés sont tous qualifiés dans la prise en charge du stress au travail et de la gestion des risques psychosociaux. Les appelants peuvent choisir celui ou celle à qui ils souhaitent parler via le site SPS. Les deux premières séances sont gratuites. Et si nécessaire, ils peuvent bénéficier d’une réorientation vers une consultation physique auprès d’un spécialiste dans le cadre d’un parcours de soin remboursé.

+DE 60 appels par jour et d’une durée de 24 minutes durant la crise
La dernière étude de SPS révèle que la plateforme a reçu 3 244 appels entre le 23 mars 2020 et le 15 mai. Soit en moyenne plus de 60 appels par jour et d’une durée de 24 minutes durant la crise. Plus d'un tiers d’entre eux ont été passés la nuit ou le dimanche.

En avril, mois très difficile pour les professionnels, 1 800 consultations ont été réalisées, avec parfois 500 appels par jour et une trentaine de consultations simultanées.

 

Concernant les motifs des appels, 35 % des professionnels en santé ont fait part de leur anxiété ou angoisse, 13 % d’un épuisement professionnel et 12 % de problèmes d’organisation de travail. Après le confinement, les appels ont continué. Catherine Cornibert précise que le total des appels est de 4 000 si on ajoute la période du 15 mai au 30 juin.

« C’est à la fois beaucoup et pas beaucoup si l’on considère le nombre total des professionnels de santé en France », commente-telle.
« Toutefois, il faut comprendre que cette plateforme est une solution parmi beaucoup d’autres. Elle est complémentaire et se positionne comme un état d’alerte et d’urgence...
Si nous aidons et accompagnons 3 % des professionnels, si nous permettons d’éviter des suicides, c’est déjà énorme ! ».

Anne-Lise Schonbach

* La SPS, association Soins aux professionnels de la santé, est une association nationale reconnue d’intérêt général qui vient en aide aux professionnels de la santé en souffrance au travail et qui agit en prévention pour le mieux-être.

 

mnh mag | newsletter

Suivez toute l’actualité de la MNH !

The subscriber's email address.

En validant votre email, vous acceptez de recevoir la newsletter « MNH mag »

Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscriptions présents dans chacun de nos mails.

 

banniere-bas.pngsite mnhEspace adhérent