5 min

La réalité virtuelle hybride : bienvenue dans les entraînements du futur

25 mai 2021 |

Soigner demain

Depuis 2020, des médecins urgentistes sont formés sur un prototype unique de casque de réalité virtuelle qui permet une simulation hybride, avec des repères physiques. Cette technologie innovante développée par VSM (Istres) place les secouristes en immersion pour des scénarios complets d’intervention et soins de premiers secours en milieu périlleux.

Au bout du câble, le secouriste est hélitreuillé avec la victime, une randonneuse récupérée au pied des falaises. Le deuxième médecin présent à bord du H145 prend en charge la victime et commence un massage cardiaque au milieu du bruit des pales. Après plusieurs minutes, son cœur va repartir et ses constantes vitales se stabiliser. L’hélicoptère entame un virage sur la gauche, direction l’hôpital de la Timone à Marseille. Le paysage défile sous les yeux de l’équipage embarqué à bord de ce modèle d’hélicoptère de la sécurité civile. En réalité, la cabine est une simple plateforme reproduisant l’hélicoptère, équipée de 4 “bases” et de capteurs qui permettent à deux personnes munies de casques de réalité virtuelle (RV) de se déplacer à l’intérieur de cet espace à la fois virtuel et réel et d’interagir ensemble et avec le mannequin à l’arrière de la cabine.

Entrer en contact physique et interagir avec son environnement
« Le principe est celui de la simulation hybride : des repères physiques sont introduits dans l’univers de réalité virtuelle, créant ainsi des éléments de contextualisation et d’immersion, explique le Pr Michelet, coordinateur de la Médecine d’Urgence - Aix Marseille Université. Cette technologie innovante permet non seulement de voir l’environnement, mais aussi d’entrer en contact physique et d’interagir avec lui. La prouesse technique repose sur le schéma innovant qui inclut des repères hybrides, présents à la fois dans l’espace réel et l’espace virtuel. Je vois un patient virtuel dans le contexte d’un vol d’hélicoptère, et lorsque je vais pratiquer un massage cardiaque, j’aurai bien un mannequin physique sous les mains, avec des constantes vitales reportées sur l’écran de contrôle de mon casque. »

 


Une large palette de scénarios de soins
Le système complet ainsi créé offre une large palette de scénarios de soins en environnement de vol et permet de former les urgentistes intervenant en milieu périlleux dans des conditions optimales. « Cette adaptation de nos équipements aux besoins médicaux implique la possibilité de réaliser un hélitreuillage et de pratiquer des gestes médicaux sur un mannequin physique, qui sont reproduits en temps réel dans le casque de réalité virtuelle », explique Jean Benoit, directeur de VSM.  Aujourd’hui, le plateau offre la possibilité de réaliser un massage cardiaque et de poser des patchs de défibrillation sur la fausse victime. « L’idée est maintenant de développer les options d’intubation et de pose de garrot pour compléter les scénarios de prise en charge en premiers soins d’urgence », explique le Pr Pierre Michelet. Ce projet bénéficie de fonds gouvernementaux au titre de l’innovation.

Des développements qui intéressent beaucoup les services hospitaliers, SAMU et urgences, en particulier ceux de l’AP-HM, pompiers, équipes de la sécurité civile et écoles de formation. « Nous espérons finaliser les mannequins nouvelle génération pour l’intubation et les garrots d’ici la fin de l’année, et nous serons capables d’amener la plateforme sur les sites des hôpitaux pour faciliter les formations », explique Jean Benoit.

Vidéo de l’entraînement en réalité virtuelle

 

banniere-bas.pngsite mnh Espace adhérent