10 min

COVID 19 - le CHU de la Guadeloupe a besoin de renforts

30 septembre 2020 |

En direct de l'hôpital

Le centre hospitalier universitaire de Pointe-à-Pitre en Guadeloupe est au bord de la « saturation » alertait le directeur de l’établissement début septembre. Un besoin de renforts qui intervient après plusieurs semaines de reprise épidémique dans la région au taux d’incidence le plus élevé de France.

« L’afflux de patients suspects ou confirmés liés au Covid-19 ne cesse d’augmenter », soulignait Gérard Cotellon dans un courrier adressé le 9 septembre au préfet Alexandre Rochatte et à Valérie Denux, directrice de l’agence régionale de santé (ARS). Puis le mercredi 23 septembre, l’ARS annonçait 16 décés enregistrés en une semaine.

« Depuis trois semaines, les indicateurs de suivi témoignent d’une circulation virale active sur l’ensemble des territoires » de la Guadeloupe et Saint-Martin selon les données de Santé Publique France. Les consultations des médecins généralistes pour infections respiratoires aigües étaient également en augmentation sur cette période, « de façon plus marquée en Guadeloupe ».

Un territoire sous haute surveillance

« Les taux d’incidence sont désormais supérieurs au seuil d’alerte à Saint-Martin et en Guadeloupe, qui font partie des départements avec les taux d’incidence les plus élevés de France », précisait déjà Santé Publique France le 4 septembre. Ces territoires présentaient également les taux de positivité (9,5 % en Guadeloupe et 10 % à Saint-Martin) les plus élevés de France la semaine du 31 août.

« Pour monter en puissance afin d’assurer la prise en charge du Covid, il va falloir que le CHU arrête ou déporte de nouvelles activités sur d’autres établissements », explique Valérie Denux. Potentiellement, le territoire peut ouvrir 81 lits de réanimation (contre 27 habituellement), mais des renforts en personnels soignants sont nécessaires. Le 14 septembre, l’ARS a déclenché le plan ORSAN* en vue de réguler les flux de patients sur l’ensemble du territoire. Des patients non Covid pourraient être déplacés afin de libérer des lits pour la gestion des patients Covid, sur place.

* Pour Organisation de la Réponse du système de santé en situations Sanitaires exceptionnelles.

 

mnh mag | newsletter

Suivez toute l’actualité de la MNH !

The subscriber's email address.

En validant votre email, vous acceptez de recevoir la newsletter « MNH mag »

Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscriptions présents dans chacun de nos mails.

 

banniere-bas.pngsite mnhEspace adhérent